• Frederik Lozano

Les 4 accords de base

Dernière mise à jour : 17 sept.

Avez-vous déjà sérieusement réfléchis à vos principes de vie ? Attention, je ne parle pas des innombrables propositions disponibles sur les réseaux sociaux. Celles-ci ne sont pas les vôtres. Ce sont celles d’une époque, d’une tendance, d’une mode, de médias, d’influenceurs, vous n’y avez pas réfléchi par vous-même. Elles peuvent vous inspirer, mais elles ne doivent pas se substituer à l’effort de chercher au fond de soi. Le prix de la réussite en toute chose, c’est l’effort, son effort personnel.



Je parle ici de ce qui compte vraiment pour vous et qui vous définit. De vos bases solides quand tout s’embrouille autour de vous. Des choses sur lesquelles vous savez pouvoir compter pour vous sortir d’une difficulté. Sur ce dont vous pouvez affirmer : je suis comme ça et j’en suis fier(e) !


Fréquemment en séance de psychologie ou de coaching, je reçois des personnes géniales mais qui ont oublié de se poser sincèrement un jour cette question. D’autres ont simplement oublié de se souvenir de leurs bases solides. Alors elles viennent consulter, perdues, désorientées face à un problème qui challenge leur légitimité par exemple. Ces personnes sont vous et moi. Cela arrive à tout le monde à un moment de sa vie.


Si vous me faites l’amitié de lire cet article de mon blog, s’il vous plait jouez le jeu jusqu’au bout et prenez maintenant ou plus tard le temps nécessaire pour conscientiser et écrire noir sur blanc les 4 accords qui font de vous la personne capable que vous êtes malgré vos doutes, vos échecs, vos problèmes. Ma maxime ici : remember who you are (souviens-toi qui tu es). Cette petite phrase me semble d’une puissance infinie.

Si vous jouez le jeu, je vais le faire aussi en partageant ce qui compte selon moi et ce vers quoi j’oriente patiemment mes efforts pour rester ou devenir.


1. Utiliser son intelligence de façon ouverte. Cela revient à saisir les choses dans des domaines variés puis à établir des connexions. Ce principe d’analogies indirectes permet de se nourrir de toutes sortes d’influences, de connaissances, d’idées. C’est un excellent moyen pour produire des solutions. Cela permet également de rester ouvert sur le monde malgré les habitudes qui inévitablement s’ancrent plus profondément avec l’âge.


2. Travailler dur. À une époque où la valeur travail est largement associée à une pure contrainte, j’ai conscience d’être à contre-tendance. Mais peu importe. L’exercice, souvenez-vous, est de penser vos bases à vous et pas celles du consensus. Le travail est le processus produisant une énergie motrice mentale ou physique. En travaillant on met les choses en mouvement. Dur est le niveau d’intensité de cette énergie. Donc en travaillant dur on peut faire bouger les choses fort, toutes les choses !


3. Être intègre. Ne pas se mentir à soi-même. Ne pas faire n’importe quoi. Ne pas suivre une idée à laquelle on n’adhère pas juste parce que les autres le font. Garder son cap malgré les vents et les courants contraires. Prendre position. Distinguer l’essentiel de l’accessoire et ne surtout pas concéder le premier au second.


4. Oser. Avoir le cran de faire malgré le doute, la peur, l’incertitude. Ceci n’est pas un détail. Trop souvent nous pouvons freiner notre action par crainte du retour des autres, par incompréhension, par peur légitime de l’échec, d’avoir l’air bête. Oser, avoir du cran, du courage, rejoint la notion de croire en soi et en son objectif. C’est essentiel.


Nos principes nous définissent tout autant que notre personnalité. Les connaitre, les suivre, les améliorer, revient à posséder de précieux instruments d’orientation pour progresser dans l’immensité d’une vie. Rien n’est immuable, mais les repères nous sont aussi indispensables que l’air que nous respirons. Je vous souhaite une belle exploration de vos bases, de belles découvertes et de très belles réussites. À l’occasion si vous le souhaitez, écrivez-moi pour me dire vos 4 accords !

6 vues